Hallo!

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, et le soleil nous cartonne sans pitié! Le moment où jamais de protéger sa précieuse petite peau avec des produits solaires qui la respectent, qui ne polluent pas, et qui, si possible, ne collent pas et ne laissent pas de sales traces blanches! Des critères en masse, mais j’ai trouvé des petites perles qui les remplissent. Joie.

Bien que je passe la plupart de mon temps à l’ombre entre mai et septembre, je suis parfois bien obligée d’affronter ses rayons. Par exemple pour cultiver ma vie sociale ou me ravitailler. Comme j’aime ma peau, et qu’elle me protège, je la protège moi aussi. Question de politesse.

Cet été, en matière de protection solaire, j’ai voulu prendre du tout bio (l’été dernier j’avais acheté une crème bio, et une autre conventionnelle, j’en parlais ici). Et j’ai trouvé des produits qui, jusque là, me conviennent plutôt très bien.

Pour le corps, j’ai choisi le spray SPF30 de chez Acorelle. Il coûte une blinde (une vingtaine d’euros) mais est agréable à appliquer et laisse un film très léger (rien à voir avec le film blanc-bleuté que laissaient tous les produits solaires naturels il y a quelques années, de ce point de vue, les cosmétiques naturels ont très bien évolué). Il s’étale trèèèèès facilement et c’est trèèèèès appréciable, ne colle pas et sent fort bon!

Pour le visage, j’ai dégainé le portefeuille pour la crème solaire visage SPF 30 Alga Maris, des Laboratoires de BiarritzEt elle me plait de manière ultime! Parce que pour le coup, elle ne laisse vraiment AUCUN FILM BLANC sur la peau. Elle est fluide, s’étale bien, sent super bon, ne me donne pas de bouton… Gros perfekt!

Ces deux marques sont françaises, naturelles, et ont le bon goût d’adopter des formulations biodégradables en vue de préserver les fonds marins. Parce que oui, le pire avec les crèmes solaires conventionnelles (outre le fait que certains composants seraient nocif pour notre santé: on les soupçonne d’être des perturbateurs endocriniens), c’est que ça pourrit les océans. (La faute notamment aux filtres chimiques).

Evidemment au niveau des compositions je suis très satisfaite, on est sur du naturel et bio, des filtres minéraux, des agents hydratants d’origine végétale… Du tout bien quoi. Le seul hic qui perdure pour le moment en terme de crèmes solaires naturelles, ce sont ces fameuses nanoparticules qui seraient présentes dans les filtres minéraux, et dont on est toujours pas en mesure de déterminer la quantité exacte dans chaque tube… Même combat pour le non bio ceci dit! En attendant de plus grandes avancées dans le domaine, je reste sur les crèmes solaires naturelles. Question de cohérence!

Je rappelle en passant qu’il est de bon ton d’éviter de s’exposer aux heures les plus chaudes, et que se tartiner de la tête aux pieds ne protège pas à 100% des rayons du soleil. D’ailleurs la vie est plus douce à l’ombre des arbres, et les chapeaux c’est beau!

Et si vous tenez à tout prix à avoir la peau hâlée, et c’est votre droit, n’est-ce-pas, de nos jours, les auto-bronzants font le taf. 

Je vous accole dans la joie et la sueur! Des bécots, et bel été!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *