HALLO !

Aujourd’hui je vous parle d’un phénomène épidermique tragique : la peau sensible. Cette garce intolérante, qui ne supporte rien. RIEN. Ou presque.

Comment ça se présente, au juste, une peau sensible? Et bien le plus souvent, ça rougit, pour tout et n’importe quoi.

Une chatouille : elle voit rouge, une gratouille : idem. Une crème hydratante tout-à-fait ordinaire (mais que pour elle pas du tout) : supra rouge. Un shampoing avec tensioactif qui ne lui convient pas : cuir chevelu rouge. Une coloration végétale avec une plante de trop dans le mélange : ALERTE ROUGE. (Ça m’est arrivé récemment, je suis définitivement, irrémédiablement punie de colorations capillaires).

Bref, la peau sensible aime le rouge, les plaques, les démangeaisons, les irritations etc etc

Comment savoir si on a la peau sensible? Super easy : Les cas de détresse épidermique précédemment cités vous parlent? Vous ressemblez à Darth Maul au moindre changement de température? Vous êtes probablement concerné(e)s.

C’est très inconfortable, franchement pénible au quotidien, mais ça se traite. Ou plutôt, il existe des moyens très simples de vivre avec en limitant les crises.

Pour ça, il faut lui apporter des soins adaptés.

La peau sensible veut du respect, comme tout le monde. Et surtout, de la douceur. Beaucoup de douceur.

Pour les lui apporter, se tourner vers les produits naturels peut être une bonne solution. Mais attention, pas n’importe lesquels.

Pour commencer, on évite les huiles essentielles autant que possible. C’est con mais c’est comme ça : les huiles essentielles peuvent être allergisantes. Idem pour l’alcool et le parfum. 

On cible des produits avec une liste INCI relativement courte. On privilégie les compositions simples et basiques, en fait. Et les ingrédients réputés doux et apaisants : calendula, camomille, lait d’avoine, amande douce, rose, fleur d’oranger, etc.

Au niveau des gestes, même chose, la douceur est de rigueur.

On ne se ponce pas la face pendant le démaquillage. On évite d’ailleurs le nettoyage à l’eau (le calcaire c’est pas terrible) et on préfère aux gels nettoyants les laits démaquillants. Qu’on peut faire suivre par une eau florale (la fleur d’oranger par exemple) pour avoir la peau bien nette (et éviter la sensation de peau qui étouffe, assez courante après l’utilisation d’un lait, surtout si on y est pas habitué(e)).

On limite l’utilisation de gommages mécaniques, surtout ceux dont les grains sont très durs, beaucoup trop abrasifs !

Pour ce qui est des brosses nettoyantes…  mon avis se résume à un gros NOPE ! (Ceci dit, je pense que ces brosses sont une belle connerie pour n’importe quel type de peau).

Côté hydratation, comme dit plus haut, on essaie de faire simple. On adapte la texture et les ingrédients aux besoins de sa peau. Car oui, on peut avoir la peau grasse et sensible, mixte et sensible, sèche et sensible etc. Donc fluide hydratant pour les peaux grasses et mixtes, crème pour les autres. Ou gel d’aloe vera + huile végétale d’amande douce (ou de jojoba), par exemple.

Pour illustrer mon propos, voici la liste des produits que j’utilise et comment je les utilise :

POUR NETTOYER : La gelée micellaire apaisante Cattier à l’argile rose et au lin brun. J’en tartine un carré lavable que je me passe sur le visage, et je fais suivre par une brumisation d’eau florale de fleur d’oranger (De Saint-Hilaire), matin et soir. C’est efficace et très doux. Peau nickel, pas d’appel au secours, formidable !

POUR HYDRATER : Le matin j’utilise la crème confort absolu à l’amande pour peaux sensibles de chez Weleda. Sans parfum, elle est très bien tolérée par ma peau. Il existe une version fluide, pour les peaux mixtes à grasses ou qui s’encrassent facilement, ça me semble plus indiqué. Elle est en vente dans toutes les parapharmacies pour environ 13 euros.

Avant elle, j’ai utilisé la crème de jour à la rose bio Dr Organic, que j’ai adorée. (Ma peau également. La liste INCI est loin d’être courte, elle contient même du parfum…mais quand on a la peau sensible et qu’elle semble apprécier une crème, on ne chipote pas, on garde). J’en ai déjà recommandé un pot, suis devenue accro. Elle vaut environ 20 euros mais je l’ai shopée au cours d’une vente privéhéhéhée. Le soir j’utilise la crème de nuit à la rose bio Dr Organic. Idem, elle est parfaite, j’ai repassé commande.

La plupart des marques naturelles proposent une gamme pour peaux sensibles, avec des produits pour le nettoyage, le démaquillage, et le soin. Lavera, Weleda ou encore Paï Skincare sont des valeurs sûres.

Concernant la peau du corps, car oui, elle est sensible partout, on évite l’eau trop chaude sous la douche (lol), les gels douches composés de tensioactifs agressifs (sls, als) et les gommages trop abrasifs. J’utilise la crème universelle au beurre de karité et à l’amande douce de la gamme Basis sensitiv de Lavera pour l’hydrater et je fais un gommage quand l’idée me traverse l’esprit (c’est-à-dire environ toutes les deux semaines en moyenne) avec le peeling Energie de chez Nonique. Il sent bon les frouits mais comme tout gommage, ça gratte! Il semblerait en fait que je déteste les gommages, mais si vous appréciez ce genre de soins, celui-ci est très bien.

Autre chose, évitez les adoucissants pour le linge. Un petit bouchon de vinaigre blanc fait parfaitement le taf et ne risque pas de vous causer d’allergies. En plus ça ne coûte pas grand chose.

En résumé donc : Démaquillage au lait ou à la gelée, hydratation quotidienne avec une crème adaptée, eau tiède, peu de gommages, pas d’adoucissant.

Avec tous ces soins j’arrive à éviter les crises majeures, la plupart du temps en tous cas. Quand je déroge à cette routine, par exemple si je me lave le visage sous la douche avec mon huile pour le corps, zou, petit rappel à l’ordre avec belle crise urticante. Ici c’est tolérance zéro.

Et vous, votre peau voit rouge ? Des solutions à partager?

Des bisous, zou !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *