Pour laver et prendre soin de mes cheveux, comme vous l’avez probablement soupçonné, je n’utilise que des produits naturels et pour la plupart bios.

Et en ce moment, sur ma tête, je mets ça:

Le shampoing 

J’utilise depuis quelques semaines le Shampoing pour cheveux normaux au Pin argenté de chez Lamazuna : c’est un shampoing solide (qui a la forme d’un cannelé) composé principalement de différents tensioactifs doux issus de la coco, d’argiles purifiantes et absorbantes, de glycérine hydratante, et d’huile essentielle de pin sylvestre qui est purifiante et donne au shampoing une odeur de… PIN ! Cette odeur est très discrète, plutôt agréable, mais ne persiste pas après le lavage.

Il se répartit facilement sur le cuir chevelu et mousse peu. La plupart des shampoings naturels moussent de toute manière assez peu si on les compare aux shampoings classiques, et ça n’est pas plus mal !

Le résultat sur mes cheveux est très satisfaisant : ils sont propres. Je n’en attends effectivement pas beaucoup plus d’un shampoing.

Je précise tout de même qu’il ne les alourdit pas, ne plombe pas mon volume, ne les assèche pas particulièrement, il les lave en douceur quoi.

Concernant la conservation, il faut veiller à ne pas le laisser dans un endroit où il risque d’être mouillé après l’avoir utilisé (ce qui sous-entend qu’il faut le sortir de la douche) sous peine de le voir fondre très rapidement. J’ai pour ma part acheté la petite boîte en verre vendue par la marque, et la trouve très pratique. Néanmoins, pour conserver les shampoings secs, l’astuce consistant à les placer dans un filet à sous-vêtements que l’on aura suspendu fonctionne plutôt bien également !

En ce qui me concerne, je l’ai acheté dans une épicerie de produits en vrac et payé 12,50 euros. Le prix peut vous paraître exorbitant mais sachez que :

-Le tensioactif principal (Sodium cocoyl isethionate) est un des plus doux et des plus coûteux sur le marché (et un des plus difficiles à formuler, donc assez peu utilisé)

-Ce shampoing est supposé durer l’équivalent de deux bouteilles de 250 mL. Est-ce-le cas? Je ne saurais vous dire ! C’est mon tout premier shampoing solide de chez Lamazuna. Mais je suppose que si l’on en fait une utilisation « normale » on devrait se rapprocher de ce résultat. (Par « normale », j’entends : en ne l’utilisant pas plus d’une fois tous les deux jours, uniquement sur le cuir chevelu, sans chercher à avoir un kilo de mousse sur le crâne).

Vous pouvez le trouver dans certains magasins bios, et en ligne sur le site officiel de Lamazuna, sur slow-cosmetique.commademoiselle-bio.com ou encore ecco-verde. (toujours au prix de 12,50 E)

Le masque avant-shampoing

Oui, je fais mon masque avant mon shampoing et je vais vous expliquer pourquoi :

-Ça me permet de le laisser poser plus longtemps : sous la douche, un masque ne peut poser guère plus de deux ou trois minutes, en général le temps de se laver/raser les aisselles/les guiboles etc. Je m’imagine assez mal rester sous le flot d’eau 10 minutes sans rien faire uniquement parce-que mon masque doit poser. ( J’essaie de me faire passer pour une écolo, souvenez-vous ! )Je m’imagine également très mal sortir de la douche et rester en serviette pendant cette même durée pour ensuite retourner me rincer la tête. Je suis frileuse. Voyez?

-Je ne lave QUE mon cuir chevelu durant mon shampoing, en aucun cas je ne frotte mes longueurs avec. Le peu de mousse qui va couler le long de mes cheveux lors du rinçage de mon shampoing n’élimine donc pas totalement le masque, et donc n’altère/n’annule aucunement ses bienfaits/son action. Voyez?

En ce moment donc, j’utilise le beurre à l’avocat et au karité de chez Alverde (Haarbutter Repair pour être exacte).

Sa composition : Je vous épargne la version allemande (mais vous pouvez la trouver ici), et vous sers une petite traduction maison, ça donne : de l’alcool de plantes, de l’huile de soja, de la glycérine végétale, des alcools gras, de l’huile de ricin, des esters d’huiles végétales, du beurre de karité, encore des huiles éstérifiées (probablement de coco), de l’huile d’avocat, de l’huile de jojoba, du beurre de cacao, de la gomme xanthane, de la kératine végétale, des vitamines E et C, de l’huile de tournesol, un mélange d’huiles essentielles.

Je le laisse poser de 20 minutes à une heure sur cheveux secs ou un peu humides,  généralement une fois par semaine (parfois deux).

Il a une odeur assez discrète et difficile à décrire. Elle n’est pas désagréable, pas transcendante non plus. Il ne sent ni mauvais ni bon quoi ! Ça ne vous avance pas? Hehe ! Scusez !

La texture est onctueuse et très épaisse : c’est un beurre, c’est LOURD ! Malgré tout il est bien plus facile à rincer qu’une huile, j’apprécie ! Niveau efficacité, il est ok : mes longueurs paraissent moins sèches lorsque je l’utilise et mes boucles sont également plus définies.

On peut d’ailleurs également l’utiliser comme soin sans rinçage, et il m’arrive effectivement de le faire quand je trouve mes cheveux particulièrement secs. Il est efficace dans ce rôle également mais cela dit je préfère l’utiliser comme un masque. Concernant le leave-in, je me suis tournée vers un produit qui fleure vraiment bon, voyez?

Il coûte 3,45 euros chez DM, une droguerie allemande (en Allemagne donc). Si vous êtes frontalier(e)/passez par l’Allemagne, n’hésitez pas à faire un tour chez DM pour faire le plein de soins Alverde. Les produits de cette marque sont très peu chers et plutôt qualitatifs. (Si vous ne parlez pas un mot d’allemand n’hésitez pas à me demander, je vous concocterai une petite liste de produits Alverde qui valent vraiment le coup).

Pour les autres vous pouvez le trouver en ligne ici pour 6,95 euros.

Le soin sans rinçage (ou leave-in)

En fait il y en a deux!

J’utilise depuis pas mal de temps déjà (je dirais environ un an), la crème lactée DeNovo, ainsi que l’Oléo-Silk de la même marque. J’applique l’une ou l’autre selon mon envie (et l’état de me mes cheveux) après les avoir lavés et essorés, sur les longueurs et les pointes.

La plupart du temps, c’est la crème lactée qui a ma préférence car elle est très légère et n’alourdit pas mes cheveux, mais quand ces derniers sont un peu trop assoiffés, j’opte pour l’oléo-silk. Avec cette dernière, attention au dosage, une pression de trop et c’est l’effet motte de beurre assuré.

J’aime également les utiliser sur cheveux secs, les jours qui suivent mon shampoing. Elles sont toutes deux très efficaces pour lisser les frisottis et sont de bons disciplinants pour les ondulations/boucles. Toujours sans alourdir, et sans faire de paquets. Jamais aucun effet cartonné à déplorer non plus.

Toutes les deux sont extrêmement efficaces, qualitatives, et sentent vraiment très, très, très, très bon. Une odeur qui rappelle l’été, mais tout en douceur, sans le coté beaucoup trop sucré que l’on retrouve très souvent dans les produits connotés « été » justement.

Si vous ne deviez en choisir qu’une je vous dirais d’opter pour la crème lactée si vous avez les cheveux assez fins et que vous rechercherez une hydratation et/ou une définition de vos ondulations tout en légèreté avant tout, et pour l’oléo-silk si vous avez les cheveux épais ou bien très secs et que vous recherchez surtout la nutrition/un soin intensif. (L’Oléo-silk a également l’avantage d’être un produit deux-en-un car elle peut être utilisée en soin profond avant-lavage).

Concernant les compositions, je compte dédier un article complet à ces deux produits et en profiterai pour vous les indiquer, en attendant vous pouvez vous rendre sur le site de la marque (vous trouverez un lien un peu plus bas). Soyez assuré(e)s que chez DeNovo, on ne plaisante pas avec les compos. D’ailleurs la fondatrice de la marque, Alice Roux, est formulatrice de métier, et utilise ses propres produits. Pour ma part, je fais entièrement confiance à la dame.

Vous pouvez vous les procurer sur le site de DeNovo : l’ Oléo-silk (pour 22 euros les 50 mL) et la Crème lactée (pour 15 euros les 100 mL). Pour ma part j’ai déjà par deux fois commandé le kit « routine capillaire » en format mini (50ml pour la crème et 30 ml l’huile) au prix de 22 euros.

Vous les trouverez également sur les sites d’Univeda, ou encore de Mon Cornerb.

Le Parfum

J’aime que mes cheveux sentent bon. Les produits DeNovo les parfument agréablement mais il m’arrive d’avoir envie de quelque-chose de plus soutenu et qui tienne toute la journée.

Dans ce cas je mélange une goutte d’huile essentielle d’ylang-ylang à mon soin sans rinçage avant de l’appliquer sur mes cheveux. C’est une de mes odeurs favorites, et elle se marie très bien à celles des soins capillaires DeNovo.

Avant d’utiliser ces deux soins j’avais pour habitude de mélanger une goutte d’he d’ylang-ylang avec une pression d’huile végétale de jojoba et une noisette de gel d’aloé-vera, puis d’appliquer ce mélange sur mes longueurs. Brillance, hydratation et parfum longue durée garantis !

J’utilise en ce moment l’ylang-ylang de chez Florame, que vous pouvez trouver sur le site de la marque, en Biocoop, ou encore sur mademoiselle-bio.com, pour 10,85 euros.

Vous avez probablement remarqué qu’aucun après-shampoing ne figure sur cette liste de produits, et pour cause : je n’en utilise pas.

Je déteste me démêler les cheveux sous la douche et la plupart des après-shampoings ont des compositions qui me déplaisent et/ou alourdissent mes cheveux.

Je démêle donc mes cheveux soit aux doigts, soit avec un peigne à larges dents avant le coucher. Il m’arrive également de les brosser avec une brosse en bambou juste avant de les laver. C’est tout.

Il faut dire aussi que mes cheveux ne sont pas très longs, peut être ferais-je un peu moins la maligne coté démêlage si ils me frôlaient le sillon interfessier, mais mais mais… Ça n’est pas le cas, n’est-ce-pas !

C’est à peu près tout ce qu’il y a à dire sur les produits que j’utilise actuellement pour entretenir ma fibre capillaire.

Les vôtres? Parlez-m’en !

Bises

Edit (13/07/17) : Le shampoing Lamazuna n’aura pas fait l’affaire bien longtemps, j’ai en effet dû le remplacer, il me causait des démangeaisons + petits boutons dans la nuque, et m’asséchait les longueurs. En revanche, son remplaçant (le shampoing pour cheveux fins au romarin de chez Urtekram) m’a comblée. Capillairement parlant, j’entends ! 😉 D’ailleurs je songe à écrire un billet à son sujet. Il le mérite !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *